A la une De la terre à l'assiette

Comment faire du sirop de bouillon blanc ?

Le bouillon blanc est une plante caractérisée par une tige droite et cotonneuse avec une taille entre 1 à 2 mètres. Très apaisante, elle est utilisée pour calmer les toux sèches, les maux de ventre et certains problèmes de peau. Voyons dans cet article les différentes étapes pour préparer le sirop de bouillon blanc. Mais avant cela, parlons de ses vertus, de son utilisation, etc.

Quelles sont les vertus du bouillon blanc ?

Si vous vous demandez à quoi sert le bouillon blanc, sachez que les bienfaits du bouillon blanc sont nombreux.

La plante du bouillon blanc contribue à traiter les affections pulmonaires et les toux. Le bouillon blanc a aussi pour fonction de soulager des inflammations des voies respiratoires. Elle a été utilisée des années avant notre ère. Le bouillon blanc est aussi connu pour ses effets remarquables pour traiter les maladies de bronchites, la crise d’asthme, les trachéites, les enrouements et les inflammations de la poitrine.

D’ailleurs, les fleurs de cette plante participent à la composition de la fameuse « tisane des quatre fleurs » ou « fleurs pectorales » ou « fleurs béchiques ». C’est une tisane comprenant outre la fleur de bouillon blanc, du coquelicot, de la mauve et de la violette pour adoucir les voies respiratoires et soulager les toux sèches.

Aussi, il participe à l’amélioration de la digestion. Le mucilage contenu dans les fleurs de cette plante se met à gonfler en étant en contact avec de l’eau. Ce qui lui permet d’avoir une action adoucissante pour atténuer les douleurs intestinales.

Sachez que les fleurs de cette plante possèdent des vertus cicatrisantes et calmantes. A cet effet, elles peuvent être utilisées en usage externe pour traiter toutes sortes de troubles de la peau comme la brûlure, l’eczéma, l’engelure, l’ulcère, le prurit, le furoncle, le panaris, l’abcès, les hémorroïdes et bien d’autres.

Comment utiliser le bouillon blanc ?

Vous pouvez acheter les fleurs de bouillon blanc en pharmacie, en herboristerie ou dans les magasins nature. Il vous est également possible d’en récolter durant l’été dans la nature.

Les fleurs de cette plante peuvent s’utiliser de différentes manières. Vous pouvez les consommer en infusion en mélangeant 10 à 15 g dans 50 cl d’eau à répartir en 2 à 3 tasses maximum par jour. Il faut laisser infuser pendant 10 minutes avant de filtrer pour éliminer les poils de la plante.

Pour un usage externe en décoction, il suffit d’ajouter 15 à 30 g par 50 cl d’eau. Faites bouillir le mélange pendant 5 minutes et laissez infuser pendant 10 minutes.

Les feuilles de cette plante peuvent être utilisées en cataplasme. Il faut préalablement les faire bouillir dans du lait pendant 5 minutes avant de les appliquer sur les panaris, les furoncles, etc.

En revanche, si vous prenez la plante en gélules ou en teinture-mère, il est conseillé de suivre les recommandations indiquées sur l’emballage. Si besoin, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien. D’une manière générale, la posologie du bouillon blanc en teinture est de 1 à 4 ml (matin, midi et soir). En gélules, il faut prendre 1 à 1,5 g de poudre sèche micronisée (soit 3 gélules) de préférence avant les repas.

Où pousse le bouillon blanc ?

La plante de bouillon blanc peut être trouvée à l’état sauvage en particulier en France, en Suisse et en Belgique. Elle peut pousser par exemple aux bords des chemins, dans des prés ou dans les talus. Vous pouvez aussi faire pousser le bouillon blanc dans le jardin. Cultiver le bouillon blanc est simple. Vous pouvez choisir de faire le semis en pleine terre ou sous châssis froid. Si vous procédez par la culture en automne, le repiquage peut se faire en avril pour une floraison en été.

Il est également possible de semer les graines en avril pour un repiquage en septembre. Dans ce cas, la floraison va s’opérer l’été de l’année suivante. Veuillez garder un espace de 50 à 60 cm entre les pieds pour permettre à la plante de bien grandir. N’oubliez pas de couper les hampes florales sèches à la fin de la floraison.

Pour le cueillir, il faut faire très attention aux abeilles qui apprécient ses fleurs vu leur grande taille. Vous pouvez facilement cueillir l’équivalent d’un bol en un rien de temps. Un ou deux pieds peuvent suffire pour préparer plus d’un litre de sirop de bouillon blanc. Pour ce faire, il vous faut comme ingrédients pour un bol de fleur : 1 litre d’eau et 1 kg de sucre par litre de liquide pesé.

Pour la préparation, commencez par faire bouillir l’eau avant de mettre les fleurs dedans. Ensuite, éteignez le feu et laissez macérer pendant 24 h. Il faut par la suite filtrer le mélange à l’aide d’un linge de coton afin d’éliminer les petits poils qui peuvent irriter la gorge. Après avoir pesé la quantité de liquide obtenue, ajoutez la même quantité de sucre et faites cuire le tout pendant 10 minutes. Il ne vous reste qu’à verser le sirop dans une bouteille hermétique.

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment cuisiner les pleurotes ?

Articles similaires